Angélique

Angélique, une oeuvre qui nous concerne tous!

Merci. Merci fût le premier mot qui sortit de ma bouche alors que j’acclamais, les larmes aux yeux, l’oeuvre et le talent qui se retrouvaient devant moi. ANGÉLIQUE, de Lorena Galen’est pas qu’une simple pièce de théâtre. C’est une histoire. Notre histoire. L’histoire captivante et bouleversante de la première femme noire esclave au Canada qui fût reconnue après avoir été jugée coupable suite à un crime qu’elle ne semble pas avoir réellement commis. Laissez-vous transporter dans cette histoire qui mérite d’être entendue. ANGÉLIQUE, à l’affiche au Segal Centre jusqu’au 2 avril prochain.

g-05_jaclyn_turner
Crédit: Jaclyn Turner 


UNE MISE EN SCÈNE SIGNÉ MIKE PAYETTE
Me transporter dans l’univers de Marie-Joseph Angélique fût chose facile, et ce, grâce à une magnifique et efficace mise en scène. Tout y était; un rythme parfait, une direction d’acteurs minutieuse, des choix d’éclairages pertinents et touchants et n’oublions pas les musiciens en direct qui nous transportent davantage dans l’histoire.

UNE DISTRIBUTION JUSTE ET TOUCHANTE
Le jeu des acteurs était d’une sincérité et d’une pureté en plus d’être rempli de nuances. J’ai cru à l’histoire du début à la fin sans jamais décrocher. L’actrice principale (Jenny Brizard) m’a particulièrement touché. Elle est engagée, présente et prête à nous raconter cette partie de l’histoire qui ne se retrouve pas dans les livres historiques offerts dans les institutions scolaires. Chaque personnage est important et amène l’audience à avoir une bonne compréhension de l’incroyable parcours de cette jeune femme.

DES MOMENTS MAGIQUES PRÉSENTÉS AVEC GÉNÉROSITÉ
Plusieurs moments touchants, drôles, déchirants, percutants et troublants sont partagés avec le public, et ce, dans un état de vulnérabilité pure. En addition à tout cela, les acteurs arrivent avec facilité à inclure l’audience dans l’histoire et c’est, selon moi,  l’une des grandes forces de cette oeuvre.

g-01_jaclyn-turner
Crédit: Jaclyn Turner 


En somme, ce sont des pièces comme cette dernière qui instruisent notre société et qui ouvrent nos yeux sur des réalités crues et dures à accepter, mais qui sont malheureusement encore présentes. Je leur lève mon chapeau et encourage toute personne qui veut s’éduquer et comprendre les vrais enjeux du monde dans lequel nous vivons à aller voir cette magnifique oeuvre.

Mise en scène par: Mike Payette

Interprété par: Jenny Brizard + Chip Chuipka + Darla Contois + Karl Graboshas + Tristan D. Lalla + Olivier Lamarche, France Rolland

Au Segal Centre des arts de la scène, jusqu’au 2 avril 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *