Critique

Cinéma: HOME AGAIN de Sudz Sutherland

J’ai eu le privilège d’assister, hier, à l’avant-première du dernier film de Sudz Sutherland, Home again. Le film expose la réalité des déportés en Jamaïque à travers 3 histoires, soit une mère qui est forcé de laisser ses deux enfants au Canada, un jeune londonien «gâté» qui se retrouve seul et un américain qui tente de se défaire de ses pratiques illégales.

On entend très souvent parler d’immigration et d’émigration, mais très peu de la déportation, qui cause pourtant beaucoup de situations dramatiques, voire tragiques. Cette réalité devient une réelle problématique lorsque les déportés ont, à peine, connu leur pays natal et reviennent y vivre après 10, 20, 30 ans d’absence…

Quoique le film présente quelques scènes de violence un peu choquantes, les réalisateurs de Home Again ont su présenter différentes facettes et quelques contradictions de la culture jamaïcaine, tel que le mouvement Rastafari, les compétitions dancehall, le paysage de la capitale et des régions plus reculées, etc.

En ce qui concerne les acteurs, ce fut un rafraichissant total! Quelle belle surprise de voir Tatyana Ali de retour sur le grand écran. Il y a également la mignonne Fefe Dobson, le beau Lyriq Bent, Stephan James, Richard Chevolleau, etc. Bref, une belle brochette d’acteurs!

J’approuve et je recommande fortement ce film qui met en avant plan la problématique de la déportation qui n’est pas propre qu’à la Jamaïque, mais qui persiste aussi dans différents pays des Caraïbes et à travers le monde. Home again sera en grande première ce vendredi 22 mars au cinéma Cineplex Odeon Forum.
ALLEZ LE VOIR !!!

La Cosmopolite

Share this:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.