Critique

Critique : Je vous écris par-delà les mers

Un documentaire à voir et… à revoir.

Hier soir, lors du festival des FILMS du MONDE, j’ai eu le bonheur d’assister à la première mondiale de l’émouvant documentaire Je vous écris par-delà les mers du réalisateur Olivier Horn, qui était naturellement parmi nous.

L’histoire sur l’assassinat de la professeure Annette Duncan Lemoine, mère du dramaturge d’origine haïtienne Jean-René Lemoine, est ici racontée avec une touchante sensibilité sur la vibrante similitude entre l’odieux crime de la dame retrouvée sauvagement ligotée et la situation chaotique en Haïti à l’ère des manifestations anti-Aristide…

Pour Jean-René Lemoine, l’enquête sur la mort de sa mère s’est lentement mais sûrement transformée en une quête. La quête de l’amour, la quête de l’identité, la quête sur la vie de cette femme qui en a inspiré plus d’un, la quête de la justice dans un pays où justice rime avec rans, la quête d’une réelle fraternité et par-dessus tout, j’ai eu l’impression tout au long du visionnement qu’il s’accrochait avec force à une panoplie de souvenirs; qu’il célébrait l’enterrement d’une nostalgie qui appartenait à cette femme vaillante portée à jamais disparue…
La quête de Jean-René Lemoine, c’est simple : il veut la transmettre à tous les peuples de la Terre et son outil majeur, c’est le théâtre.
Olivier Horn, quant à lui, nous fait découvrir des images captivantes et débordantes de vie de par la justesse et la délicatesse du mouvement de la caméra et c’est avec génie qu’il a pu capter l’essentiel sur les différentes réalités qui existent en Haïti.

Il y aura une projection du documentaire le 31 août à 13h, au cinéma du Quartier Latin, sur Emery coin Saint-Denis. Le réalisateur sera présent. Par ailleurs, il est d’une remarquable gentillesse cet homme!

Merci MaguyLove pour cette soirée!

xo

Jennifer

Share this:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.