Photo Delphine Jung

Le meilleur d’Igloofest

Le cap des 10 ans est passé et le succès d’Igloofest toujours aussi intact. Aidés par les températures particulièrement « élevées » de cet hiver, des milliers de festivaliers se sont motivés pour danser en tuques et en pantalon de ski fluo, sur les pistes installées, comme d’habitude, au Vieux-Port de Montréal.

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Un gros travail de scénographie avait été fait pour améliorer les propriétés immersives de la scène principale, toujours installée sous ces fameux gros bidons de plastiques colorés. Sur la façade de certains conteneurs, des images ont aussi été projetées durant tous les soirs du festival.

Côté son, la programmation était un peu moins bien léchée que celle de l’année dernière (anniversaire oblige), mais se voulait plus ciblée. Quelques grands noms étaient tout de même présents comme le frenchy Laurent Garnier, le britannique Carl Cox, Dave Clark et Joris Voorn, le néérlandais, venu redonner un coup de jeune à la techno de Detroit.

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Igloofest était cette année destiné à un public plus connaisseur que jamais.

Mention spéciale à SNAILS. Un concert de dubstep comme ils sont rares et qui a réveillé la foule. Déchaînés, les spectateurs se sont bougés dans tous les sens, en avant, en arrière, en tournant sur eux-même, les bras en l’air, une bière dans une main, le téléphone dans l’autre.

Des moments à immortaliser pour sûr.
On a déjà hâte de connaître la programmation de l’année prochaine !

Photo Denis Wong

Photo Denis Wong

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Photo Ash G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *