Les États-Unis d’Afrique, au delà du hip hop

Plusieurs questions se sont imposées à moi durant le visionnement du documentaire les États-Unis d’Afrique. Est-ce que mes actions font une réelle différence dans le monde? Est-ce qu’un jour le monde sera en paix et en harmonie? Est-ce que nous, le peuple, avons le pouvoir de changer le monde?

Je vous avoue que ces questions m’ont troublée, m’ont agacée et m’ont même fait peur. La raison est simple, mes réponses, que je les camoufle, que j’en parle à haute voix ou tout bas ont une incidence directe sur les actions futures que je poserai dans ma vie et dans le monde. La quête du rappeur Didier Awadi qu’on découvre dans le documentaire, la création de son album, les collaborations qu’il créé avec des artistes engagés tels que que Smockey (Burkina Faso), M1 du groupe Dead Prez (États-Unis) et ZuluBoy (Afrique du Sud) et la réalisation du documentaire découlent de ses questions et son courage de répondre par l’affirmative.

Le documentaire Les États-Unis d’Afrique est un hymne à la liberté et au pouvoir du peuple contre l’oppression et l’injustice. Chaque idée, chaque geste, chaque projet amènent de l’espoir, du courage et un changement pour le peuple. Merci au réalisateur Yanick Létourneau pour sa pertinence et son acharnement à nous montrer l’autre Afrique, l’Afrique.

Par Wetsphalie-Sonia Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.