Master Harold

« Master harold and the boys » : une pièce à double tranchant

Un décor attrayant, une salle bombée et une histoire intrigante, voici l’ambiance dans laquelle je me suis retrouvée lors d’une des représentations de cette pièce à succès.  J’avais bien hâte de voir ce qui m’attendais.

DES ACTEURS VRAIS ET ENGAGÉS

J’ai été impressionnée de voir autant d’engagement de la part des acteurs. Chaque acteur a livré une performance digne des attentes d’un spectateur mordu de théâtre. Le public a pu ressentir que les acteurs avaient bien été dirigés par le metteur en scène. Nous pouvions aussi ressentir qu’un gros travail avait été fait quant à la relation entre les acteurs. Nous traitons là d’un sujet très délicat et de voir des acteurs se faire autant confiance dans leur intention est simplement incroyable et beau. Je ne vous cacherai pas que j’étais également très heureuse de voir, sur les planches, des artistes talentueux provenant de ma communauté.

master-harold-01-768x513

Photo: David Cooper

UNE BELLE MISE EN SCÈNE

C’est dans une mise en scène bien représentative de son époque que le public a été accueilli. Tantôt la lumière tamisée tantôt des accessoires qui appartiennent naturellement à cette époque, personne ne pouvait nier que nous avions été transportés dans un restaurant classique des années 20. J’ai également trouvé intéressant l’idée de présenter la pièce dans un huit clos; un espace qui ne change jamais. Un beau défi qui a été réussi en général.

master-harold-03 (1)

Photo: David Cooper

UNE PIÈCE PERTINENTE EN 2018?

Je dois tout de même finaliser ma critique en questionnant la place de cette pièce dans notre société. Dès les premières secondes de la pièce, je me suis demandée quel allait être le message et la pertinence de présenter cette pièce en 2018. L’une des richesses de notre temps est bien l’intelligence, l’authenticité et la créativité qui se retrouvent dans chaque communauté. La communauté noire ne fait pas exception. Dans le cadre du mois de l’histoire des noirs, j’aurais aimé assister à une pièce représentative de notre réalité actuelle et qui nous met réellement en valeur. Cette idée de présenter et représenter des histoires ou le rapport colon-colonisé est omniprésent devient de plus en plus redondant, impertinent, voire problématique. Nous cherchons à avancer, mais malheureusement ce type d’histoire nous ramène souvent en arrière. Une période, oui fort importante, mais qui doit laisser place à des oeuvres qui nous propulsent vers une direction nouvelle, inspirante et d’actualité.

Mise en scène par: Philip Akin

Interprété par:  Allan Louis + James Daly + André Sills

« MASTER HAROLD »… AND THE BOYS à l’affiche au Théâtre Segal Centre jusqu’au 11 février!

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.