Attentes trop élevées pour le concert du HHQC …

Comme prévu, le concert du HHQC (hip hop québécois) a eu lieu samedi le 18 juin au Club Soda à partir de 19h dans le cadre des Francofolies, mais aussi pour célébrer le 7ème anniversaire du HHQC.com. Celui-ci comprend une panoplie de rappeurs québécois représentant le hip hop d’ici. On parle, entre autres de Koriass, Rymz, Cobna, Yvon Krevé, Soké, Anodajay, Militant, Samian et bien plus. En automne 2010, un album intitulé La Force du nombre met en vedette le hip hop québécois par l’entremise d’artistes de la région. On peut, en effet, confirmer que la force du nombre d’artistes était bien au rendez-vous.

Malheureusement, tous éléments n’étaient pas en place afin de créer le «BOOM» auquel on s’attendait. Pour commencer, la salle n’était pas assez remplie pour ouvrir la section du balcon, mais là n’est pas le problème car un concert de qualité ne dépend pas du nombre de personnes. Il semble qu’il y avait, soit un manque d’organisation ou un manque de ponctualité de la part des artistes, car les numéros entre les artistes ne se succédaient pas tout le temps de manière automatique. De plus, l’entracte de 20 minutes qui a été insérée (semblerait-il par manque de préparation?) après environ 1 heure de temps de spectacle n’était pas du tout nécessaire. En ce qui concerne les prestations lors de la soirée, il y a eu plusieurs déceptions; rap wannabe états-unien (alors qu’il s’agit de HHQC!…), manque de présence sur scène, individus flânant sur scène, temps d’attentes prolongés.

Sur une meilleure note, je dois souligner la présence du DJ Shash’U qui produit de très bons tracks, la performance Turn your head around de Dupuis et l’Assemblée qui était tout à fait excellente, le hit Ta yeule, vis ts vie pis reste en vis de KC LMNOP et la découverte des talentueux rappeurs Farfadet, Racine et Rymz. Aussi, nous avons eu droit a un message audiovisuel du rappeur Sinik qui a lancé quelques mots de félicitations au HHQC. Je dois aussi faire part de l’animateur qui a su contribuer à l’ambiance de par son enthousiasme, sa chaleur et son dynamisme. Karma Atchykah et son pote Whalee Sparks nous ont charmé avec le succès Deep et à chacun leur tour, Koriass, Dramatik, Anodajay et Soké ont livré une bonne marchandise.

Enfin, les artistes hip hop du Québec se font connaître de plus en plus dans la région. Il y a par exemple Anodajay, qui a assuré la première partie du concert d’Akhenaton le 16 juin dernier. Il y a tout de même encore du chemin à faire pour donner plus de visibilité au hip hop québécois, quoique certains artistes feraient mieux de céder leur place, parce que du mauvais hip hop, c’est ce qu’il y a de pire…

La Cosmopolite

2 Comments

  • FunKeishaDelic dit :

    J’aime ta conclusion… rien de pire que du mauvais Hip-Hop il y en a déjà trop à mon goût! Et entièrement d’accord… on aurait dit que certains étaient tombés là par hasard…! Déçue… moi qui me faisait une joie à l’idée de ce concert!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.