Entrevue Lounge Urbain avec Michel-Maxime Legault

“CENTRE D’ACHATS”

Mise en scène par: Michel-Maxime Legault

Interprété par: Anne Casabonne, Marie Charlebois, Marie-Ginette Guay, Johanne Haberlin, Tracy Marcelin, Madeline Péloquin et Danielle Proulx.

PRÉSENTÉ JUSQU’AU 1er DÉCEMBRE 2018 au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

À PROPOS DE CENTRE D’ACHATS…Venues pour magasiner en toute tranquillité, sept femmes sautent dans le tourbillon dévastateur de la consommation outrancière et irréfléchie avec candeur et acharnement. Telles sept prisonnières partageant une même cellule, chacune d’elles se heurte aux barreaux inflexibles de son destin.

Avec Centre d’achats, Emmanuelle Jimenez aborde ces lieux comme autant de symboles de notre aliénation collective mais aussi de notre besoin de communauté. Le besoin de partager, de communiquer, de se sentir entouré, se confronte alors au besoin de consommer toujours plus les mêmes choses, au risque d’y trouver ses rêves déchus et son âme meurtrie.

Pour me plonger davantage dans cette grande oeuvre d’actualité, c’est très heureuse et la tête remplie de questions que j’ai eu la chance d’échanger avec Michel-Maxime Legault, le metteur en scène de cette pièce tant attendue des passionnées de théâtre.

«Les temps ont changé et le centre d’achats n’arrive déjà plus à nous satisfaire que nous nous tournons maintenant vers le magasinage en ligne. Combler un vide peut prendre des années, mais à quel moment serons-nous assez zen pour comprendre que YOLO – You only live once – et que les gens qui nous entourent ont ce même vide à remplir.»- Michel-Maxime Legault

Q1: Qu’est-ce que CENTRE D’ACHATS?

C’est un lieu de rencontre. Avant il y avait l’église, les gens se rencontraient dans ce lieu. On a un peu troqué la religion pour la consommation. On se rencontre à présent autour du shopping, des centres d’achats…dans ces lieux de consommations. On se laisse transporter dans cet idéal de magasiner avec de la musique, de la décoration, etc. Centre d’Achat est «que suis-je?» à travers cette réalité de surconsommation. Je dois dire aussi que je trouve ça très fort de rendre ce lieu-là accessible au public et de donner accès à ces 7 femmes de parler de leurs expériences dans cet environnement.

Q2: À titre de metteur en scène, qu’est-ce qui vous a poussé à choisir une pièce sur le capitalisme?

Emmanuelle Jimenez (l’écrivaine de la pièce) voulait le faire dans un centre d’achat à la base. Sylvain  (directeur artistique du théâtre) et Emmanuelle me l’ont proposé et lorsque j’ai lu le texte, j’ai trouvé ça hyper théâtrale, mais hyper réaliste en même temps. J’ai surtout trouvé la pièce humaine et touchante. Le texte est savoureux et nous transporte facilement dans cet univers. Je voulais m’adresser à tout le monde, j’avais envie que tous se reconnaissent. Cette pièce me le permet.  

Q3: En quoi le public risque de se retrouver en allant voir la pièce?

Tout le monde s’est déjà retrouvé dans un magasin. Même à notre insu, on vit continuellement dans cette réalité qu’est la consommation et le magasinage.

Q4: Quel est le but principal de cette pièce? Provoquer? Éduquer? Amener le public à réfléchir?

C’est un peu de tout ça. Nous n’avons pas un but précis. On veut avant tout parler au public. Chaque spectateur va avoir sa propre expérience et ses propres réactions. On veut simplement que le public soit interpellé et soit maître de son expérience. J’ai pas envie de dire au public quoi penser ou encore quoi vivre. Avec ses valeurs, ses convictions, ses perceptions, le spectateur saura retenir ce qu’il veut. C’est certain que de raconter une histoire fait définitivement partie de nos buts. Il faut aussi comprendre que vous allez voir cette oeuvre du point de vue de l’auteur et du metteur en scène. C’est très intéressant également, car la période festive de noël arrive à grand pas, donc cette pièce permet aussi de voir le milieu du centre d’Achat différemment.

Q5: Croyez-vous que cette pièce est un reflet de notre société?

Oui et non. C’est important de comprendre que dans cette pièce, on ne juge pas les gens de la société. On montre ce reflet avec un regard très sensible et ouvert. C’est intéressant aussi de montrer qu’on essaye toujours d’être original, mais on se retrouve toujours avec les mêmes types de morceaux pour se sentir important dans la société.

Q6: Mettre en scène sept femmes, comment avez-vous vécu cette expérience?

C’est super! Tous les concepteurs sont majoritairement des hommes. Je voulais qu’il y ait une bonne balance avec une distribution de femmes et une équipe masculine pour bien doser la réalité vécue par la population. On est dans une tragédie et c’est beau et triste en même temps de voir la fragilité des femmes; l’idée d’être parfaite, forte et d’être constamment approuvée par la société. Les femmes de la pièce ont tous des point de vue différents face aux Centres d’achats, c’est pertinent de voir ça.  

Q7: Quel type d’audience pensez-vous attirer lors des représentations?

Monsieur et Madame Tout-le-Monde qui magasinent soit en ligne ou au centre d’achats. C’est réellement un questionnement pour tous. C’est une bonne façon de se réconcilier avec les centres d’achats. Autant pour ceux qui détestent les centre d’achats que ceux qui les adorent, mais se retrouvent dans ce tourbillon infinissable de consommation.

Q8: Quels sont les autres thèmes/sujets abordés dans cette oeuvre?

Des thèmes humains. Des femmes qui veulent avoir une vie extraordinaire et qui passent par le désir d’être acceptées au sein d’une collectivité. On y retrouve également les thèmes de l’amour, de la haine,  du dénie, de la compassion et surtout de la comparaison. Ce sont ces thèmes humains qui résonnent dans ce centre d’achats.

Q9: L’audience aura-t-elle droit à un drame ou une comédie?

C’est une tragédie comique (rire). C’est très drôle, car on peut tant se reconnaître. Ces êtres humains sont puissants, on se retrouve dans leur peine…dans leur douleur. On rit aussi beaucoup et selon moi, le rire est un signe d’ouverture vers l’autre ou encore vers le sujet.  

Q10: Quels sont les informations importantes à savoir sur la pièce?

TOUT ce que le public voit sur scène peut être ACHETÉ! Aldo, Denis Gagnon, etc.

Q11: Nommez 3 mots/adjectifs décrivant la pièce?

Oh mon dieu! Humain, Bouleversant et Hilarant!

 

Pour plus d’informations sur la pièce et pour vous procurer des billets:

https://www.theatredaujourdhui.qc.ca/centredachats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.