Festival FRO 2013 : La revue du Lounge Urbain

C’est lundi 18 février 2013, que s’est terminé en grande pompe, la troisième de la trilogie des soirées FRO. Trois têtes d’affiche réunies sous le même thème : « au delà de l’acceptation, existe la fierté d’être« . Le festival FRO nous a durant trois soirées exceptionnelles, rassemblé pour un moment de partage et d’éveil. Lounge Urbain y a participé pour vous, et vous propose sa revue.

Dans le cadre du Mois de l’Histoire des Noirs, nous avons eu la joie de participer au premier festival du genre à Montréal, le festival FRO! Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, laissez moi vous remettre dans le bain…


FRO
, est le fruit de 3 acolytes, dont la dynamique et talentueuse poète Berekyah. En créant ce festival, tous trois souhaitaient faire partager leur amour de la culture afro-caribéenne, et d’ainsi, nous permettre au cours de trois soirées d’échange de nous conscientiser sur une problématique encore bien trop présente de nos jours ; l’acceptation et la reconnaissance de nos origines. On dit que pour aller de l’avant, il faut savoir d’où on vient, et pour ce faire, ils ont fait appel à trois grands conférenciers, pour venir partager avec nous leur histoire… notre histoire!

Réparties sur 3 lundis, les festivités ont débutées le lundi 4 février dans la salle de spectacle de l’Astral, située aux cœur du quartier des arts. Accueillant pour l’occasion l’honorable Michaelle Jean, ancienne gouverneure du Canada, cette oratrice extraordinaire, après nous avoir offert  quelques pas de danse petwo du folklore haïtien, rappelant celle des esclaves au temps des colons ; la belle, nous a raconté, avec amour et passion l’histoire de Hispaniola, vous comprendrez Haïti.

Une histoire passionnante que j’aurais écouté pendant des heures et des heures. Accompagnée par les bévues de son conjoint, Jean Daniel Lafond, cette fabuleuse histoire d’Haïti s’est poursuivie par une série d’échanges avec le public.

Mise à l’honneur, la culture afro-caribéenne battait son plein ce lundi 4 février ; mais elle n’aurait pas été complète, sans une partie importante de cette culture… la musique et la danse! Soutenue par les performances de Ricardo Lamour et la subjuguante danseuse Pascale Durosier, le tout sublimé par une toile peinte en direct par l’artiste aux multiples talents Monk-E, cette première soirée fût un véritable succès.

Lundi 11 février, la soirée a commencée sous le bruit des percussions de Banzawa, pour éveiller l’audience. S’en est suivi la prestation de différents artistes, qui ont également participés à la création de la compilation FRO, pour célébrer  ce que leurs origines leurs ont léguées de plus cher! Je souligne particulièrement la prestation de Meryem aka Meduza Ma’at, issue de la formation Nomadic Massive, qui nous a présenté sa pièce « Curly Fro », un titre sur lequel elle affirme ne pas avoir honte de sa crinière frisée, et refuse de se plier aux standards européens en ce qui concerne la beauté des cheveux. Wesli, Aldo Guizmo et Lily Raphael, ont également lancés leur message à travers leur performance.

Sous forme de conférence-discussion, Jean St-Vil et Jenny Salgado ont chacun fait une présentation dans laquelle l’aspect historique, d’une part, et l’aspect expérience, d’autre part, ont été mis de l’avant. Ces présentations ont su réveiller ou plutôt renforcer notre conscience sur l’identité de l’Homme noir. Jean St-Vil, nous a rappelé qu’il faut se réapproprier notre histoire. Une histoire qui a été, et qui est encore, grandement falsifiée. Jenny Salgado, elle, nous a raconté comment la culture haïtienne et la culture québécoise font toutes deux partie de son identité.

On est ce que on est, qu’on veuille ou pas, il ne faut surtout pas se mentir à soi-même.

Nous sommes lundi 18 février 2013, une date qui restera à jamais gravée dans ma mémoire et dans celle de beaucoup d’autres! Lundi 18 février 2013, ce lundi plutôt froid qui annonce la fin des soirées FRO. Moi qui avait pris goût à ce rendez-vous hebdomadaire, je me demande désormais ce que je vais bien pouvoir faire de mes lundis soirs!

Une soirée mémorable à laquelle j’ai eu la chance, le bonheur et l’honneur, de voir, d’écouter et surtout de m’instruire auprès de l’icône du mouvement Black Panthers des 70’S. Connue pour ses multiples combats pour les Droits civiques aux États-Unis, et un peu partout sur le globe, ce lundi 18 février je suis assise, émue, les yeux grands ouverts comme un enfant qui déballerait ses cadeaux de noël, et j’écoute… j’écoute et je m’instruis avec les maux et les mots de Madame Angela Davis.

Dès son entrée dans la salle, sous une pluie d’applaudissements, son aura perce, non transperce la foule. Invitée sur la scène par Jenny Salgado, faisant office de modératrice ce soir là,  elle ouvre la discussion en nous parlant entre autre, de l’élection du président des États-Unis, Barack Obama, de la situation en Palestine, les Droits LGBT, et les progrès restants à faire pour une Amérique plus pacifiste. Une entrée en matière des plus inspirante et instructive, qui s’est poursuivie par une série de questions/réponses à Angela, qui nous a fait l’honneur de parler en français, qu’elle maitrise à la perfection je dois dire!

Une troisième et dernière soirée qui s’est terminée en beauté, avec les performances de Banzawa, Sarah MK, Monk-E, Emerical, MF Gold, Berekyah et les membres de Kalmunity.

Trois soirées pendant lesquelles nous nous sommes délecté et au nom de Lounge Urbain, je tiens à saluer toute l’équipe du festival FRO, pour le travail fantastique et l’initiative des plus positive de ce projet. Une initiative qui nous a fait du bien au cœur et à l’âme, et qui j’espère a réconcilié certains avec leurs vieux démons! Un gros shout out à tous les artistes qui ont participés à l’évènement et qui ont fait de ce dernier un réel succès! Je vous invite également à jeter un œil aux superbes clichés de notre photographe Manoucheka LaChérie, juste !

En souhaitant que ce ne soit que la première d’une longue série… Longue vie à FRO!!!

PowerToThePeople… FunKeishaDelic!

La Cosmopolite.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.