Gil Scott-Heron, merci!

J’ai été attristé d’apprendre la nouvelle que Gil Scott-Heron, un des pères du hip-hop, est décédé vendredi dernier, le 27 mai 2011, à New York. Je me rappelle la première fois que j’ai entendu ce musicien, poète et romancier ce fut grâce à son poème « The Revolution Will Not Be Televised ». À cette époque, je me rappelle du choc que j’ai ressentis de réaliser pour la première fois que l’art pouvait non seulement me parler directement mais me représenter et se battre pour moi. C’est à ce moment que j’ai découvert que la poésie pouvait être plus que les trucs ennuyeux que j’apprenais à l’école et à quel point le spoken word était cool! Merci M. Gil Scott-Heron pour m’avoir si souvent éduqué et inspiré avec votre musique. Que son âme repose en paix, et mes sincères condoléances à sa famille et ses amis.

Gil Scott-Heron – The Revolution Will Not Be Televised

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.