Noirs de France, de 1889 à nos jours

C’est samedi 29 septembre 2012, que la trilogie documentaire Noirs de France, dans le cadre du Fesival International du Film Black de Montréal, c’est finie. Réalisé par Juan Gelas et co-écrit avec Pascal Blanchard ce documentaire retrace la présence des noirs et leurs combats pour l’intégration et la construction d’une identité noire au sein de la société française d’antan et d’aujourd’hui.

De 1889 à nos jours, les deux co-auteurs nous repeignent à travers trois capsules intitulées «Le Temps des Pionniers», «Le Temps des Migrations» et «Le Temps des Passions», ce combat perpétuel de l’identité culturelle française. Des Tirailleurs sénégalais et leur participation aux deux grandes guerres (1ère et 2nde guerre mondiale) dans l’espoir d’obtenir la nationalité en vue d’un avenir meilleur ; à la migration des noirs américains, comme la célèbre Joséphine Baker, venus trouver en France la terre promise et cette liberté tant espérée.

En remplacement de la nationalité française tant convoitée et ces rêves de gloire et de liberté, ces derniers vont faire la connaissance avec l’hypocrisie de la politique française. De belles promesses faites aux combattants des anciennes colonies, qui se solderont par une retour… à la case départ.

Les guerres et les années passent… la présence des noirs en France est maintenant massive, et avec elle, comme un vieux chewing gum dont on arrive pas à se défaire, cette haine et ce manque d’intolérance auxquels ils font face. On notera l’exemple des communautés des Antilles française… oui j’ai bien dis française! Fiers de cette nationalité qu’ils portent à bout de bras, l’accueil que va leur réserver la France Métropolitaine est plutôt… froid. Français oui, mais noirs avant tout, tel est le message que l’on souhaite leur faire comprendre.

Du combat des intellectuels noirs tel que Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, ou encore Bigaro Diopfondateurs du mouvement littéraire de la négritude et de l’anticolonialisme ; au mouvement révolutionnaire des jeunes passant par le Hip-Hop pour exprimer leurs ressentiments, tous essayent de trouver leur place et de faire leur place au sein d’une société et d’une histoire qui n’a cessé de les évincer.

On dit qu’il faut comprendre d’où on vient pour savoir où on va… À l’heure où on nous parle plus que jamais d’intégration, je me pose une question… Comment peut-on espérer s’intégrer lorsque histoire est biaisée et remodelée? Cette intégration ne commencerait-elle pas par celle de l’histoire des noirs et de leur contribution à la construction de celle de leurs pairs?

Vous l’aurez compris, Noirs de France est un documentaire que je vous recommande. Cependant, bien qu’intéressant, je l’aurais souhaité plus en profondeur, moins en surface. Je suis pour ma part resté un peu sur ma faim! Un documentaire à sens unique dans lequel j’aurais voulu entendre les deux partis s’exprimer sur le sujet…

PowerToThePeople…FunKeishaDelic!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.