10620550_930233550326527_367247108832132592_n

Entrevue avec JAI NITAI LOTUS & VOX SAMBOU

J’ai eu l’honneur de participer au plus récent vidéoclip de Jai Nitai Lotus et VoxSambou: NOIR. Et de m’entretenir avec ces deux artistes hip hop.

Jai Nitai Lotus, la combinaison tant poétique de ton nom signifie quoi exactement?

My two first given names are Jai Nitai, of Sanskrit origins. Jai means ‘glory’ or ‘to glorify’ and Nitai means ‘Eternal.’  The vibration is said to be sacred. The sacredness of the name is obviously bigger than me though!

Lotus was my MC/Producer name for many years, until Flying Lotus became a household name, then I decided to add my real name to the mix.

Tu as opté pour l’absence de couleur. Le noir. Pourquoi noir et non pas… blanc?

The title NOIR was the original name given by the producer Kenlo to the instrumental piece. I wanted to stay true to the title that he had given it.  Even though, when I hear the music, I picture an orange colour. So with the video concept, we decided to use orange, black and white as themes, because of the mix of sound and energy that all the participating artists gave. But when I hear or see the color noir, it can make me think of power, strength, mystery and meditation.

“Blackness, high in the eyelids, is where I go to pray.” – Georgia Anne Muldrow, ‘Kali Yuga’

Peux-tu me donner les noms des artistes avec qui tu as collaboré pour la réalisation de NOIR et ce qui t’as amené à les choisir.

I had been a fan of this Kenlo instrumental for many years. When I finally decided to do a mixtape project, I immediately thought of using this one. I recorded my verse, and thought because of the revolutionary clash of sounds, I reached out to Sam I Am Montolla to approach it with a Soca sensibility (even though it doesn’t sound like a Soca rhythm). Then I thought of Vox Sambou because I knew his voice and energy would just take it to another level!

For the video we connected with the Director Noe Sardet (Para Films) and a whole bunch of other talented artists and friends to help create the playful, but anthem-like energy.

Quel message espères-tu diffuser avec NOIR?

My message with NOIR is that you can create a raw, catchy anthem that actually uplifts and inspires people to be themselves. Take risks with your art, and have fun that is not at the expense of others.

 

13611_930233583659857_168991537275299883_n

Vox Sambou, la voix sans fin! Noir. Quel sens ce mot a-t-il pour toi?

Intelligence, authenticité et créativité.

Lorsque les mots noir et minorité visible sont combinés ensemble, te sens-tu concerné?

Notre pouvoir de définition est fondamental dans notre société afin de survivre, je me définis avant tout en tant qu’Africain-Haïtien.

À ce point-ci de ta carrière, où en es-tu avec ton histoire d’amour avec le Hip-Hop? Autrement dit, comment évolues ta musique à travers le hip-hop?

Après avoir lancé mon 2eme album Dyasporafriken, qui est une fusion d’afro-beat , de reggae et de la musique traditionnelle haïtienne, j’ai pu faire une tournée récemment à travers le Canada avec Nomadic Massive et mon projet solo, au Brésil, notamment à Brasilia au Festival Afro Latinadades, un des plus grands festivals auquel j’ai eu l’opportunité de participer en compagnie de Malika Tirolien, Jean-Daniel Thibeault-Desbiens, David Ryshpan, Dr. Diégal Leger et Christopher Cargnello.

J’ai eu la chance de partager la scène avec des artistes des plus engagés de la scène de la diaspora africaine. J’ai aussi été a Sao Paulo où j’ai collaboré avec Wapi Brasil , Gaspar de Z’africa Brazil et Rael Da Rima.

Ce samedi le 6 Septembre Nomadic Massive fête ses 10 ans d’existence au Belmont, à Montréal.

As-tu des shoutouts en particulier à faire en ce qui touche au clip de NOIR?

J’aimerais  remercier Jai Nitai Lotus, un des artistes qui m’inspire le plus de la scène musicale montréalaise, de par son intégrité, originalité, de m’avoir invité sur son album.
Merci à Sam I’Am Montolla. Noé Sardet d’avoir réalisé le clip, Lou Piensa, Dr Diegal Léger de Nomadic Massive, Pacome Tagbo, MfGold, Jennifer Sidney, Warda Brédy de la troupe Ekspresyon, Juan Garcon Brown d’avoir participé au clip NOIR.

Quel message espères-tu diffuser avec NOIR?

De continuer à faire notre travail de mémoire. Nous le devons à nos ancêtres qui se sont sacrifiés pour notre existence, de les remercier dans la manière dont nous nous comportons et agissons envers  l’un l’autre car les esprits de Makandal, de Jean-Jacques Dessalines de Cécile Fatima, Sanite Belair, de Cheik Anta Diop sont encore vivants en nous. Il faut tout simplement les réveiller….

Ouvre tes yeux, nettoie tes oreilles, boit de l’eau et réveille tes sens.
Laisse ton écran noir allumé.
Voilà un entretien que j’ai à t’offrir.
Des mots de nos artistes, des idées, des images sur le mot noir, écrit en noir.
Parce que j’aime comprendre les choses dans leur noire profondeur.
Noir, est mon étymologie.

Noirement tienne,

Jennifer S.

Lancement du vidéoclip NOIR
5 septembre 2014 @21h
Petit Campus, 57 Prince-Arthur Est, Montréal.

Facebook Event.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *