Wax Tailor à l’Astral… un vrai kiff!

 

Une revue en mots mais malheureusement pas en images, dû à un problème technique de l’appareil photo qui m’accompagnait! Mais bon, je vais tenter par ces quelques mots de vous faire revivre ce show… et quel show hier à l’Astral!

Premièrement je te dirais à toi qui n’était pas là, tant pis pour toi mais assurément tu as manqué un concert de MALADE! Une ambiance de dingue, de l’energie à revendre et une scénographie doublée d’une mise en scène debordante de créativité. Accompagné d’une violoniste, d’un violonceliste, d’un bassiste et d’une flutiste (wow ça fait beaucoup de « iste »), Wax Tailor nous a gratifié d’un show de 2 heures entre les titres de son nouvel album et des titres devenus classiques comme « Que sera « .

Croyant arriver en retard (à ma grande et mauvaise habitude), mais ça n’étais pas le cas, pfiou,  j’ai été surprise de voir autant de monde réuni dans une salle qui a généralement l’habitude d’accueillir des shows disons… plus intimistes! Bref, verre à la main je me faufile à travers cette masse humaine jusqu’à atteindre le devant de la scène. Alors ça peut paraître groupie, mais il n’en est rien, dit-elle en tentant de se justifier! Non sérieusement j’aime prendre le pouls, et sentir les moindres vibrations des basses, ainsi j’ai vraiment l’impression de vivre le moment! Nous sommes encore à la seconde première partie, car j’ai manqué la première première partie, et je me laisse porter par la vibe ambiante, quand d’un coup les hurlements retentissent autour de moi et là je vois apparaître l’homme au chapeau noir et au doigté magique Wax Tailor.

L’histoire débute… Ah oui, il faut que je vous mette dans le contexte, Dusty Rainbow From The Dark, son dernier album est une histoire musicale narée par Don Mc Corkindale, dont le thème est l’évasion musicale. Et l’évasion il a réussi à nous la faire vivre! Entre samples, vocalises de celle qui l’a accompagnée tout au long du show, Charlotte Savary, et sa voix cristalline qui s’harmonisée à la perfection sur les beat trip-hop et électro ; et le flow de Mattic, ce MC qui a eu la lourde tâche d’assurer rythmes et textes des artistes ayant participés à l’album comme Elzhi. Travail plus que réussi, puisque le flow du jeune homme et son énergie a réussi à enjailler et à entrainer la foule dans un party de folie!

Deux heures de plaisir où j’ai sérieusement pris mon pied!!! Une seule chose m’a laissé perplexe… Il va falloir m’expliquer comment certaines personnes peuvent rester les fesses collées sur une chaise et les bras croisés quand l’ambiance et le son, sont juste mortels! Alors soit ces personnes intériorisent profondément mais alors vraiment profondément leurs émotions… soit… ben je sais pas!

Quoi qu’il en soit, cela ne m’a pas empêché de passer une superbe soirée, et pour ceux qui ne connaissent pas celui que l’on nomme Wax Tailor, je vous invite à vous pencher sur son cas en découvrant son dernier opus!

KeepMusicAlive…FunKeishaDelic!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.