photo (1)

Être enceinte…une aventure fabuleuse…mais peut-être remplie de stress et de péripéties

Le 16 septembre 2012 est l’anniversaire de « notre petit miracle » de la vie qui aura 3 ans. Pourquoi l’avoir surnommé comme ça? Tout simplement parce que mon fils a su vivre malgré qu’un médecin de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont voulait à tout prix, sans perdre un instant que je me fasse avorter à 19 semaines, car j’avais une fissure dans la poche des eaux. Ce qui fait en sorte, que ce liquide qui est essentiel à la survie et au développement primordial du foetus, ne cessait de couler. La fissure refusait de se recoller…

Je me souviens lorsqu’elle est revenue consulter mon dossier en disant: « Madame Debrosse, quelle chance que vous avez, vous n’avez que 19 semaines, on peut faire l’avortement ». Mais, elle ne savait pas qu’à ce moment-là, elle venait de tout anéantir. Malgré qu’il n y avait que 1% de chance que mon garçon grandisse normalement, sans séquelle et sans appareil respiratoire, mon mari et moi nous nous sommes tournés d’urgence vers l’hôpital Ste-Justine afin qu’un autre médecin puisse me faire voir une petite parcelle de lumière. Bien-sûr cela n’a pas du tout fait la joie du médecin de Maisonneuve-Rosemont qui affirme à mon mari qu’elle était vraiment déçue de notre choix. Mais ce qu’elle ne sait pas, on aurait fait le tour du monde pour trouver le meilleur médecin.
L’amour d’une mère et d’un père pour son enfant est quelque chose d’inexplicable et cet amour pourrait déplacer une montagne. Pour mon garçon je suis restée de 19 semaines à 32 semaines couchée à la maison et j’ai aussi été hospitalisée pendant 2 semaines. À ce moment-là, l’été n’était pas important, et je ne faisais que me documenter et me préparer a toute éventualité pour bien l’accueillir….c’est-à-dire, soit un bébé très prématuré, une césarienne d’urgence, un bébé avec de grosses séquelles ou tout simplement pas de garçon.

En effet, lui, en retour, il a su impressionner que se soit les médecins, les infirmières, ses parents, la famille et les amis, il voulait vivre à tout prix. Il a réussi à trouver des petites gouttes de liquides amniotiques qui lui permettaient de continuer de grandir. Il s’est combattu comme un vrai soldat. Malgré qu’habituellement, quelques jours après la fissure, le travail commence…lui non… il est né à 32 semaines et pesait 4 livres. L’essentiel c’est qu’il était en parfaite santé. Le petit miracle de la vie a passé 1 mois hospitalisé pour grandir et malgré tout, il continuait d’impressionner les gens et jusqu’à aujourd’hui.
Future maman et futur papa ne laissez personne vous empêcher de croire en vos perceptions.

Future maman et futur papa ne laissez personne vous interdire de vous battre pour votre enfant.

Future maman et futur papa continuez de toujours vous encourager.

Future maman et futur papa soyez toujours bien entourés de famille et amis avec des pensées positives.

Et surtout future maman et futur papa, ne baissez jamais les bras lors d’obstacles que vous jugez insurmontables.

Jovaniah Debrosse

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *