Découverte musicale: GREGORY PORTER

Il y a de cela près de 2 semaines, j’ai découvert ce chanteur jazz/soul qui rappelle les bons vieux artistes des années 1960-70 tel que Donny Hathaway. Eh bien, il s’est justement produit à l’Astral, jeudi le 28 juin dans le cadre du Festival de jazz.

Gregory Porter est simple et enchanteur! C’est avec le premier titre de son album Be Good, sorti en février que le jazzman a débuté la soirée, soit Painted on canvas. Tranquillement mais assurément, il a conquis le public. Il faut dire que le public l’a aussi bien accueilli pour un premier passage a Montréal.

Mr. Porter nous a présenté sa version de God bless the child qui est tout aussi bonne que la version originale. Version avec un tempo différent et une sauce jazzy bien sûr. J’ai particulièrement apprécié les pièces Be good, Skylark (oui le classique et selon moi, sa version est meilleure!) et Illusions. Pour terminer, Gregory Porter a offert le succès Mona Lisa acapella. Très agréable à entendre. En bref, Gregory Porter est un «easy listening» lui même; facile à écouter à tout moment de la journée. C’est un artiste à suivre et je suis sûre qu’il risque de revenir à Montréal.

We are like children, we’re painted on canvases
Picking up shades as we go…
We’re made by the pigments of the paints that is put upon
Our stories are told by our hues

«Painted on canvases»  -Gregory Porter-

 

La Cosmopolite

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.