Fakear

Voyage sans retour pour Fakear

Le MEG a commencé fort cette année pour sa 17e édition avec comme invités de marque Robert Robert et le jeune prodige français, Fakear. Ils étaient vendredi dernier, au Belmont.

Le local, Robert Robert

Le premier, connu de la scène électro montréalaise a déchaîné la foule osant même quelques remix de titres bien connus, notamment l’un de Flume. Très applaudi, l’artiste a chauffé la salle à blanc avant de laisser sa place à la tête d’affiche de la soirée, Fakear, alias Théo, 23 ans, voyageur « sans destination ». DJ français originaire de la ville de Caen, il dilue dans une musique limpide et puissante les genres musicaux, pour créer cette patte unique qui le caractérise. C’est armé de ses MPD qu’il est entré en piste pour une chorégraphie digitale d’environ 1h30. L’occasion pour lui de faire découvrir son nouvel album sorti il y a seulement quelque mois, et de rallier les plus connaisseurs à sa cause avec son gros tube Lune Rousse ou encore Kids ou When the night comes. Un voyage entre l’Asie, avec des chants aux résonnances indiennes, et l’Afrique. Pour une première sur le continent américain, c’est une énorme réussite. La salle était comble, la ferveur du public au rendez-vous.
D.J.

unnamed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *