Afrique-en-Cirque

Afrique en Cirque: une générosité sans frontière

Le spectacle Afrique en Cirque des Productions Kalabanté était présenté à l’Olympia de Montréal le 11 février dernier. On en a eu plein la vue et plein les oreilles pendant un peu moins de deux heures.

DSC_2285

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Rarement on avait vu un show aussi énergique, électrisant et coloré que celui qu’ont offert les artistes de la compagnie fondée par Yamoussa Bangoura.

Il faut dire que sur scène, ils ont mis le paquet. D’un côté les musiciens, avec les instruments d’ailleurs: kora, batterie, djembé ou encore balafon. Les chanteurs et conteurs aussi ont emmené les spectateurs dans un autre univers: une terre lointaine faite de forêts humides et de danses sacrées autour d’un feu.

Au milieu de projections envoutantes et habilement choisies, les artistes ont donné tout ce qu’ils avaient, toujours le sourire aux lèvres. Personne ne peut leur enlever cet élan de générosité et cette bonne humeur incroyablement communicative.

DSC1219

Taillés comme des Apollons, un pagne autour des haches, les danseurs ont enchaîné saltos, acrobaties et cascades avec une habileté épatante. Les deux femmes contorsionnistes n’ont pas démérité non plus : alors qu’elles se tordaient dans tous les sens dans une tenue moulante blanche, on pouvait parfois imaginer qu’elles formaient un troisième être.

Rien n’a été oublié: de la poussière qui s’envole des tambours à chaque battement à la lumière projetée sur le fond de la scène qui venait colorer la puissance de l’énergie que projetaient les artistes.

DSC2154

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

La transmission des émotions s’est faites facilement alors que les gens s’exclamaient, riaient ou frissonnaient.

Moment fort de l’après-midi : cette danse tribale autour du feu qui a sûrement donné à tous les présents l’envie d’eux aussi bouger leur popotin sur ces rythmes endiablés. Et que dire du bouquet final, alors que les artistes ont envahi la scène avec de grands draps colorés dans les bras et ont enchaîné leurs meilleures galipettes, faisant monter encore d’un cran la température.

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Nombreuses sont les fois où les spectateurs ont retenu leur  souffle lors de cascades improbables.

On a moins été fan de la prestation aérienne… un peu longue et qui manquait de rythme.

Dans tous les cas, l’Olympia, ce dimanche-là, a été traversée par un doux rayon de soleil alors que dehors, une pluie verglaçante venait couvrir les trottoirs et les routes…

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Photo Mathieu Tartare

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.