LeBonheur_Bernier_photo

Le bonheur, une pièce essentielle!

C’est dans une ambiance conviviale que j’ai reçu mardi dernier, au Théâtre la Licorne, un accueil chaleureux! Une équipe était en charge de faire passer un sondage sur le bonheur aux personnes qui assistaient à la pièce. À ma grande surprise, il m’a fallut quelques secondes avant de pouvoir répondre à plusieurs des questions posées. C’est également remplie de bonheur que je suis sortie du théâtre. Présentée dans le cadre du festival OFFTA, LE BONHEUR de François Bernier est une pièce que je considère comme étant rafraîchissante, drôle, mais surtout d’actualité! J’encourage toutes les personnes qui se questionnent sur la notion du bonheur à aller voir cette oeuvre!

LeBonheur_Bernier_photoChloePoirierSauve_300dpi_11Photo par: Chloé Poirier-Sauvé

UN TEXTE DRÔLE, MAIS CRIANT DE VÉRITÉ!

Je dois avouer qu’après avoir lu le résumé de la pièce, je me suis rapidement dit que j’irais voir une oeuvre lourde, mais constructive. C’est plutôt heureuse, reconnaissante et davantage consciente d’une réalité importante que j’ai quitté le théâtre. En effet, le texte a été écrit avec un humour intelligent. Un moment de réflexion suit chaque rire. L’un des meilleurs exemples est, selon moi, l’interaction du personnage de Hubert. Celui-ci s’ouvre à son amie sur sa vie et son angoisse quant au temps. Il énumère tout ce qu’il fait dans une journée et finit par conclure qu’il passe une grande partie de sa vie à ne pas faire ce qu’il veut réellement. Cela l’amène à se poser la question: est-ce possible d’être heureux lorsque nous avons si peu de temps à accorder à cette quête? La scène était très comique, ceci étant dit, ce n’est que lorsque les lumières se sont éteintes pour passer à la prochaine scène que j’ai réalisé l’ampleur des mots et la vérité qui se cachait derrière son crie du coeur.

LeBonheur_Bernier_photoChloePoirierSauve_300dpi_15Photo par: Chloé Poirier-Sauvé

UNE RELATION AVEC LE PUBLIC QUI FAIT DU BIEN!

J’ai rarement été aussi impliquée dans une pièce sans pour autant en faire partie. À plusieurs reprises, les comédiens s’adressent au public, et étrangement, ça fait beaucoup de bien! On ne se sent pas gêné, bien au contraire, on se sent davantage concerné par leur crainte, leur anxiété et leur bonheur. Présentée en format documentaire interactif, cette pièce met également de l’avant l’histoire vraie d’une famille bouleversée suite au suicide de leur fils. Un événement déchirant que nous découvrons à travers une membre du public. Effectivement, l’un des comédiens choisit une femme du public pour raconter la triste histoire. Le choix de la candidate semble très précis. Selon moi, elle est sélectionné de manière à bien représenter la mère de la victime; une femme dans la cinquantaine. Pour ne pas vendre comment cette dernière interagit avec le public,  je préfère tout simplement vous dire que c’est livré avec beaucoup de sensibilité et de spontanéité.

DES RÉFLEXIONS IMPORTANTES

En sortant du théâtre, j’étais heureuse, mais j’étais également très contrariée par tout ce qui avait été dit. Les réseaux sociaux, la comparaison, les relations amoureuses, le but de ce que l’on appelle la vie et le bonheur sont tous des sujets qui sont restés dans ma tête alors que je me dirigeais vers chez moi. Pour moi, aller au théâtre n’est pas qu’une simple sortie de plaisir, c’est aussi être capable d’accepter ce qui est présenté à soi, de le laisser nous toucher et ensuite être en mesure d’analyser pourquoi cela nous affecte. Je crois sincèrement que cette pièce saura parler à tous ceux et celles qui iront la voir, car elle parle de nous, de notre réalité et de cette vive quête du bonheur.

Francois-Bernier_Le-Bonheur_photo_David-OspinaPhoto par:  David-Ospina

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *