La poutine de Minuit

Les vents froids de notre province nous chassent de nos terrasses préférées à chaque année. Certes, il n’est pas inhabituel d’en croiser quelques unes accueillants des badauds gourmands et bien vêtus en plein hiver, mais celle du restaurant Montréal Poutine résiste fièrement au déclin causé par mère nature.

Derrière les magasins de souvenirs de la rue St-Paul et à l’abri de la frénésie bruyante de la place Jacques Cartier, on sert de la poutine dans un jardin où l’on peut s’approvisionner de fritures à l’année longue. Nul besoin de se soucier du froid : les parasols chauffants qui garnissent les tables rendent les manteaux et les foulards inutiles. La terrasse de Montréal Poutine se trouve à l’arrière du restaurant, au milieu de grands murs de briques qui l’isole de l’extérieur. À défaut de s’appeler le «Bouddha Museum», la terrasse est un lieu où l’on y a installé plusieurs statues d’inspiration bouddhiste, petites comme gigantesques. Elles sont partout, assises ou couchées. On sent l’appel au calme et à la sérénité, malgré qu’il soit deux heures du matin. On est arrivés au bon moment pour éviter de justesse l’heure la plus achalandée; celle de la fermeture des clubs.

« Quelle est votre spécialité? » je demande au serveur, inconscient de la non-pertinence de ma question. Il ne me répond pas. Il pointe gentiment son T-shirt sur lequel on peut lire Montréal Poutine. Embarrassé, je me cache derrière le menu qui propose de la poutine décadente, servie avec des condiments de tous les genres. On peut l’agrémenter de saucisses italiennes, de viande fumée, de bacon, de poulet cuit au four et de porc effiloché.

Contrairement au populaire casse-croûte La Banquise, on retrouve des plats qui se démarquent des traditionnels repas servis dans des restaurants fréquentés par une clientèle nocturne. Jusqu’à 4 heures du matin, on peut commander des hamburgers au fromage bleu, au brie, ou même un plateau d’avocats frits. Ceux-ci sont enrobés d’une panure poivrée et fondent dans la bouche; une entrée qui s’accorde bien avec la bière aromatisée aux pommes proposée par le serveur.

La poutine, reine de cet endroit, est légère en saveur mais réconfortante à souhait. La sauce qui la recouvre est végétarienne et faite à base de soja. Peu consistante, elle aurait donné plus de panache à ce plat si elle était plus abondante. En revanche, la convivialité des lieux a été suffisante pour que la Société de Développement Commercial du Vieux-Montréal décore Montréal Poutine avec le titre de meilleure terrasse du secteur.

À l’aube de la nuit, l’alcool et les frites se consomment dans une ambiance décontractée, les appétits nocturnes sont rassasiés et les pieds qui ont dansé peuvent se reposer. Située sur l’artère la plus touristique de la rue St-Paul, la terrasse de Montréal Poutine est un arrêt incontournable pour goûter aux variations d’un plat national, au gré de nos saisons.

Alain-Gérald

Nom : Montréal Poutine
Prix pour deux : Autour de 30$, sans pourboire.
Adresse : 161 Rue Saint Paul Est Montréal, QC H2Y 1G8
Site web : http://www.montrealpoutine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.