De Montréal à Paname! #8 / « Who’s in da house tonight?»

« De Montréal à Paname! » est un projet visant à croiser les talents du mouvement hip hop underground et indépendant, des scènes Montréalaises et Parisiennes. Sous forme de rubrique sur le blog, vous retrouverez des interviews croisées à propos de certains acteurs de ce mouvement.

Tout commence au début des années 80, dans le Bronx, NYC, au sein du mouvement Zulu Nation, lorsque Kool Herc décide de mixer deux vinyls ensemble pour la première fois. En réalisant un enchaînement sur la même base rythmique, il devient le premier DJ de l’histoire.

à gauche, DJ Sweet La Rock (MTL) / à droite Deejay Miss Di (Paname)

Un peu plus tard, DJ Grandwizard Theodore à introduit le scratch qui sera popularisé par Grand Mixer DXT en utilisant un son d’Herbie Handcock, Rock it. Vidéo

Grâce aux différentes techniques apportées au fil des années (scratch, pass-pass, création de boucles) les tables tournantes sont devenues de vrai instruments de musique. Utilisées en majorité pour animer des évènements, leur manipulation permet également de créer de nouvelles versions d’originales ainsi de créer un nouveau beat par le biais du sampling.

So Who’s in da house tonight?

Laissez moi vous présenter Dj Sweet La Rock de Montréal et DJ Miss Di de Paname qui nous offrent le privilège de répondre à nos questions histoire d’en savoir un peu plus.

Comment en es tu arrivée au Djing?

Sweet La Rock : cela faisait quelques années déjà que je pensais à faire ça … Je m’imaginais dans un dj booth en train de m’amuser comme une folle … J’ai ruminé l’idée longtemps mais c’est quand je suis revenue d’un voyage en Europe que j’ai commencer à prendre ça au sérieux et j’ai finalement  commencé en 2011 , dans des party familiaux , grâce au bouche à oreilles j’ai pu obtenir différents contrats.

Miss di : J’ai  fais mes premiers pas entant que  danseuse dès mon plus jeune âge en côte d’ivoire  dans les années 1980’s. J’ai grandit et été  bercée par une culture Africaine où la danse rythmait mon quotidien. Je découvre l’Europe par la suite ( France), durant cette période, j’ai fait mes premières découvertes du monde de la Danse Hip Hop (le popping, le locking, la hype) à  Cergy, Paris, les soirées, les voyages (London, Allemagne).

Par la suite , je rentre dans le collectif X’plicit’ Ladies, ça sera un regroupement  de danseuses  Hype, breack, Popping, locking. Notre  objectif : la danse et la passion avant  tout. Motivée et  l’envie de faire découvrir et de partager ma passion j’ai donné des cours pendant 15 ans, de là est née ma passion pour le mixe, je remixais les sons pour les chorégraphies des cours de danses sur cassettes audio. J’ai par la suite commencé à faire des cassettes pour les amies, j’animais les anniversaires et la suite je me suis mise a mixer …

Quel est le courant musical qui te définirait le plus ?

Sweet La Rock : je dirais, le hiphop de la fin des année 90 début 2000, c’est là que ça a commencé, l’adolescence, la découverte de soi même, c’était un moment lourd pour moi et je m’évadais sur les sons de Nas en prenant le bus.

Miss di : Le courant musical qui me définirait le plus c’est la old school, je suis née dedans, cela me parle énormément, c’est une grande partie de mon histoire.

Quels sont tes plus grandes inspirations dans le Djing?

Sweet La Rock : ce qui m’inspirait moi ce sont les djs de Montréal que les gens suivaient, tout ce qu’ils faisaient sonnait bon pour moi… Dj Majess, Dj Godfather D, et aussi d’autre bien connus comme Dj Premier ou même Starting From Scratch de Toronto.

Miss di : Mon meilleur ami d’enfance  Dj P.pet décédé en 2007 à l’âge de 36 ans a été ma plus grande inspiration, il jouait, tous les soirs, et je l’accompagnais souvent mixer. Ainsi que Dj Kozi (Hip Hop Résistance), j’ai été à son écoute et son élève, j’ai eu le plaisir et ça été un honneur de travailler avec lui, il m’a apprit beaucoup. Dj Kozi a été une grande inspiration.

Procèdes tu à un rituel de préparation avant de commencer ton set?

Sweet La Rock : oui … J’aime bien commencer avec du rnb des débuts 2000 … Cela m’aide à rentrer dans ma bulle et de voir qui sont les gens pour qui je joue.

Miss di : Oui toujours, je visualise la soirée, je prépare mes sons, et je commence à préparer mes mix chez moi, même si je sais que ça ne se passera jamais comme prévue… J’ai toujours écouté  la musique avec mon cœur, mes oreilles…

Sur quelles tables mixes tu? 

Sweet La Rock : je mixe sur un contrôleur midi, puisque c’est l’opportunité que j’ai eu pour commencer. C’est portable, léger et très fiable.

Miss di : Je mixe sur des  Technics SH-MZ1200 car elle m’avait été conseillées à l’époque par un ami, et j’en suis ravie, très simple, pour mes mixes le cross super souple.

Si je te dis Montréal/Paris, à quoi tu penses ?

Sweet La Rock : un avion d’air France.

Miss di : On parle la même langue, le français, mais nous ne vivons pas à la même allure…La même vitesse.

Sans réfléchir, comme ça, peux tu me choisir 5 sons HipHop?

Sweet La Rock : bon … Euuhhh… 5 seulement? Nas is like , Give up the goods – Mobb deep , Wale – bad , you’re all I need Method Man et Mary J , I got cha opin black moon

Miss di : They Reminisce Over You (T.R.O.Y.) ( pete rock and Lc Smooth), my name shanté (roxanne shanté), Won’t Do ( jay dee), you’re all I need  Mary J blige & Method Man )

Où pourrions nous t’entendre ou te voir à l’oeuvre prochainement?

Sweet La Rock : sur la page facebook dj Sweet la Rock , mes prochaines dates sont là, on peut aussi m’entendre à la radio de CKUT 90.3 chaque mardi à 7h. Je travail sur un projet de Webradio qui s’appel Loudj Radio , le 24 août je mix au Downtown Vibes au Bayou bar, le 30 août à En Cachette et le 5 sept au SoulFoodChilling afterwork au Vétiver.

Miss di : au SoulFoodChilling afterwork au Vétiver et au Downtown Vibes au Bayou Bar…Puis à NEW YORK à la Maison Harlem.

Quelle collaboration aimerais tu faire ?

Sweet La Rock : Alors ça serait moins une collaboration mais j’aimerais plutôt partir en tournée avec un artiste, des spectacles et voir du nouveau.

Miss di : pas mal de MC’s comme  Jeru,  Bahamadia, Eternia… Des chanteurs : Bilal, D’Angelo, Angie Stone, Erikah Badu… enfin c’est plus de l’ordre du rêve qu’autre chose… …

As tu une dédicace à faire?

Sweet La Rock : amazooone, louuudj, De Montréal à Panaaaame ….

Miss di : Yes! À ma famille qui me manque, à Paris, mes amies depuis toutes ces années qui ont cru en moi Mahmooda, Nad, Sabrina. Montréal, Amandine qui m’a soutenu dans mes projet ici,  Young Chris, The Amazones Dj Crew, Saxemard Mikael…. Un grand big up à Paris, Dj Miss Mak, sans oublier ceux qui m’ont supporter dans une même passion, Hip Hop résistance, deejay Fab, Deejay Kozi, Awer RIP, Groove Deluxe Vr, The Legend, Tex, DeeJay Sos, JaZzeFFiQ ,  Babaflex , dj Jim, Off Mike, Tresor, Back One,Dlo (London), Cergy, Marcouville et ceux que j’ai oublié…

Merci à DJ Sweet La Rock  et Deejay Miss Di pour cette belle collaboration. Venez donc sur Montréal pour bouger sur les sélections de nos DJs du moi! Rendez-vous sur la page Facebook du projet pour en savoir plus et participer à l’échange entre ces deux artistes. De Montréal à Paname!

Peace, Unity, Love and Having Fun…

Funky-B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.