PROUST-OMNIBUS-01

Dans la tête de proust, une pièce où l’imaginaire n’a pas de limite!

MAIS QUI EST MARCEL PROUST?

Vendredi dernier, le 24 février 2017,  je me suis laissée transporter dans un univers hors du commun: l’univers de Marcel Proust! Cet homme qui ne vivait que pour les mots; des mots qui resteront gravés à jamais dans ses oeuvres. Il n’est pas obligatoire de partir à des kilomètres de chez soi pour voyager, il suffit de vous rendre à l’Espace Libre avant le 18 mars prochain pour vivre une expérience rafraîchissante!

PROUST-OMNIBUS_0938_300

Crédits |  PHOTOS  : Catherine Asselin-Boulanger

UNE MANIPULATION DU CORPS SIGNÉE OMNIBUS

Rarement ai-je vu au théâtre des acteurs utiliser avec brio cet instrument qu’est notre corps. Plusieurs scènes sont hallucinantes à observer, et ce, principalement grâce à la manière dont les comédiens se déplacent et manient leurs corps. Un des personnages m’a particulièrement impressionné; Jean Asselin (cofondateur de la compagnie  Omnibus) est simplement fabuleux dans son rôle! Ce dernier maîtrise son instrument de manière spectaculaire. Ses mouvements semblent si faciles et légers tout en étant d’une fluidité à couper le souffle. Ce genre d’oeuvre nous démontre à quel point l’usage du corps peut amener une histoire au-delà de nos attentes.

PROUST-OMNIBUS_0850_300

Crédits |  PHOTOS  : Catherine Asselin-Boulanger

PLUSIEURS MOMENTS MAGIQUES

À maintes reprises, j’ai été surprise par la mise en scène. Tel un enfant devant un magasin de bonbons à volonté, j’ai admiré la scène où nous découvrons pour la première fois les autres personnages de la distribution. Des personnages bien différents, mais ô combien intéressants! Chacun d’entre eux cache quelque chose de bien mystérieux; quelque chose qui nous rappelle à quel point Proust était rempli d’imagination et de folie.

PROUST-OMNIBUS_0579_300

Crédits |  PHOTOS  : Catherine Asselin-Boulanger

UNE MISE EN SCÈNE SIMPLE ET EFFICACE

J’aime la simplicité, car c’est à travers cette dernière que nous assistons à la naissance d’un art brut et rempli de sincérité.  Un lit, deux murs et deux chandelles. Voilà les seuls éléments que nous retrouvons sur scène. À ma grande surprise, ses éléments semblent être suffisants puisque rare sont les fois où je me suis dit que la scène était vide. Sylvie Moreau a su mettre de l’avant une histoire touchante et captivante, et ce, sans avoir eu recours à une grande mise en scène ornée de décors. Tout au long de cette aventure, le personnage de Proust demeure cloué au lit, mais cela nous l’oublions bien rapidement, hypnotisés par l’histoire et l’action qui se déroule devant nos yeux. Sans oublier une incroyable sélection de musique qui nous plonge davantage dans l’imaginaire de ce personnage énigmatique qu’est Proust.

PROUST-OMNIBUS_0714_300

Crédits |  PHOTOS  : Catherine Asselin-Boulanger

Mise en scène par: Sylvie Moreau

Interprété par: Jean Asselin + Réal Bossé + Isabelle Brouillette + Nathalie Claude + Pascal Contamine

À L’Espace Libre, jusqu’au 18 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *